Qu’est-ce que l’hivernage ?

Ça y est, il faut s’y résoudre, terminé les baignades et la farniente autour de la piscine. Il est l’heure de troquer son maillot de bain contre un pull …

A moins d’une piscine chauffée ou intérieure, votre piscine ne sera plus utilisée pendant de nombreux mois. Mais attention, il n’est pas question de la vider et la laisser sans eau durant toute cette période !

Or cas exceptionnel, une piscine ne doit jamais être vidée totalement, surtout sur une longue période. Elle est à la merci du terrain qui l’entoure et va en subir la pression, avec pour conséquences des fissures, des détériorations …etc.

Pour protéger votre installation du froid et du gel et préserver votre eau, il est indispensable de procéder à l’hivernage de votre piscine. Cela facilitera en plus sa remise en eau au printemps.

Quand faire l’hivernage ?

Un des éléments les plus important pour un bon hivernage est de le faire au bon moment.

Et c’est la température de l’eau de votre piscine qui va vous indiquer la bonne période. En effet, c’est lorsque l’eau atteint une température égale ou inférieure à 12° que l’hivernage peut commencer.

Le risque de réaliser l’hivernage trop tôt et que l’eau n’est pas à bonne température, c’est de voir des micro-organismes se développer et de retrouver l’eau de sa piscine verte au printemps.

Et trop tard, le gel risque de causer des dégâts sur votre installation.

Les différents types d’hivernage

Il est important de savoir qu’il existe 2 types d’hivernage différents : l’hivernage actif et l’hivernage actif.

D’un côté l’hivernage actif consiste à laisser tourner votre piscine mais au ralenti, en mettant en route la filtration quelques heures par jour et en poursuivant l’entretien du bassin.

De l’autre, l’entretien passif, lui, ne requiert aucune maintenant, puisque la piscine est à l’arrêt durant tout l’hiver.

Le choix entre l’une de ces deux techniques dépend notamment de la météo et votre région d’habitation.

Dans les régions froides où les hivers sont froids et où il y a fréquemment du gel, l’hivernage passif est à adopter.

Dans les régions où les hivers sont plus doux, l’hivernage actif peut être envisagé.

En quoi consiste l’hivernage ?

L’hivernage passif

Durant l’hiver, votre piscine va rester « en sommeil », arrêt de la filtration, du nettoyage et de l’entretien du bassin et de l’eau. Rien de plus facile !

Pour que cette technique d’hivernage fonctionne correctement, il faut cependant suivre un protocole exigeant.

Pour en savoir plus sur l’hivernage, téléchargez notre guide ici

L’hivernage actif

L’hivernage actif quant à lui consiste à laisser tourner votre piscine au ralenti tout l’hiver. Pour cela, il est nécessaire de maintenir la filtration de l’eau à raison de 2 heures par jour en moyenne.

Le protocole d’hivernage est plus simple à mettre en œuvre que pour l’hivernage passif.

Pour en savoir plus sur l’hivernage, téléchargez notre guide ici 

Quelle que soit la technique retenue, il y a une maintenance et une surveillance à effectuer afin que la remise en route au printemps se fasse sans problème et rapidement.

PoolCare s’occupe aussi de l’hivernage de vos bassins, réalisez une estimation gratuite en ligne 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.